D’Ubud à Sidemen, prendre le temps…

En quittant Denpasar et l’enclave touristique dans laquelle nous étions (pas si mal du reste), nous nous attendions à trouver des espaces plus préservés… Or, jusqu’à notre arrivée à Sidemen, dans l’est de Bali, cela s’est avéré mission impossible !  8 millions de touristes visitent l’île chaque année, et beaucoup cherchent, comme nous, une aventure unique, hors des sentiers battus. Nous avions prévu de passer du temps à Ubud, vantée comme la capitale culturelle de Bali, ville entourée de rizières, consacrée à l’art et au bien-être. Mais deux jours nous ont suffi pour en voir, sans doute pas l’essentiel, mais suffisamment pour arriver à saturation. Ubud est aujourd’hui une ville où chaque échoppe, chaque warung (lolo local), chaque salon de massage, chaque habitant, est dévoué aux touristes. Fort nombreux.

Malgré tout, quelques beaux moments. Au coeur de la ville, la Monkey Forest :

P1010637

The four monkeys…

P1010554

P1010598

P1010572

P1010569

P1010561.JPG

P1010628

P1010625

P1010661

La magie des temples à chaque coin de rue

P1010697

P1010753

P1010710

P1010720

P1010708

P1010711

P1010751

P1010766

P1010780

Depuis Ubud, lassé du trop-plein de nos semblables, nous faisons le choix de nous rendre à Sidemen, en pleine campagne, au coeur des rizières.  Une distance de 25 km mais 4 heures pour y arriver (nous réussissons à nous perdre dans les rizières grâce à Waze !) avec nos 3 scooters loués pour une dizaine de jours…

Mais cette direction-là, nous n’avons pas regretté de la prendre. Le voilà notre itinéraire bis. Nous nous y sentons tellement bien que nous décidons de nous y arrêter quelques jours.

Prendre le temps…

P1010830

Notre guesthouse, au coeur des rizières

P1010857

P1010825.JPG

P1010889

P1010844

P1010892

Mangoustans bien sucrés

P1010905

Les Geckos sont trois fois plus nombreux qu’en Gwada,

P1010815

Et trois fois plus gros !

P1010823

Ambiance studieuse….

P1010898

Et le vert tout autour…

P1010910

P1010911